menu
Faire un don
Bourse scolaire
feu follet
pompiers
  • nouvelles image

Une avancée majeure !

Depuis 1985, grâce aux sommes remises par la Fondation, l’équipe de recherche du LOEX-CMDGT tire profit du remarquable potentiel de régénération des cellules souches de la peau pour fabriquer, à partir d’une petite biopsie cutanée, des épidermes de remplacement pour le traitement des grands brûlés. Ces cultures permettent de reconstruire la première couche de la peau, c’est-à-dire l’épiderme, et de rétablir la fonction de barrière de celui-ci lorsqu’ils sont greffés. Même si ces tissus reconstruits sont des outils actuellement utilisés pour sauver la vie des grands brûlés, ils sont minces et fragiles lors des manipulations car ils n’ont pas de derme, soit le tissu conjonctif de soutien de la peau. 

Au Laboratoire d’Organogénèse Expérimentale (LOEX-CMDGT ), un substitut cutané comprenant un derme et un épiderme est en développement. Cette peau reconstruite est élaborée uniquement à partir de cellules cutanées humaines par une technologie de génie tissulaire appelée l’auto-assemblage. Puisque les deux types de cellules nécessaires peuvent être prélevés chez un patient, cette technologie permet la fabrication d’un substitut cutané autologue qui ne sera pas rejeté par le système immunitaire du patient, permettant ainsi une intégration permanente. Pour le traitement des grands brûlés, la peau reconstruite par auto-assemblage pourrait servir de peau de remplacement au niveau des sites où la peau est endommagée sur sa pleine épaisseur.

Ces recherches ont atteint à un point de performance qui dépasse presque la réalité. Sujet fascinant, perspectives d'avenir exceptionnel, nous vous invitons à participer à la première conférence grand public sur la reconstruction d'organes en laboratoire. 

Inscription gratuite